Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 13:54

Cette nuit, j'ai rêvé d'un homme qui, en place d'une moustache, arborait le logo Solex...

 

page255

Repost 0
Published by Julien - dans Quotidien
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 20:09

page254

page254-2

page254-3

page254-4

page254-5

page254-6

page254-7

page254-8

Repost 0
Published by Julien - dans Quotidien
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 16:11

page253

Repost 0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 18:01

page252

page252-2

page252-3

page252-4

page252-5

page252-6

page252-7

page252-8

page252-9

page252-10

 

(Et si vous ne vous souvenez plus pour le malaise vagal ; c'est par ici !)

Repost 0
Published by Julien - dans Quotidien
commenter cet article
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 15:07

page251

Repost 0
Published by Julien - dans Quotidien
commenter cet article
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 14:49

page250

Repost 0
Published by Julien - dans Quotidien
commenter cet article
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 15:17

page249

page249-2

Repost 0
Published by Julien - dans Quotidien
commenter cet article
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 13:00

Récemment, j'ai vu Un Homme marche dans la Ville, film de Marcello Pagliero datant de 1949.


L'intérêt pour moi n'était pas réellement l'histoire, qui se révèle être un drame avec beaucoup de longueurs (mais cela n'engage que moi). Ce que je voulais voir, c'était le décor de ce film tourné dans la ville du Havre, juste après la guerre.

 

On y découvre des images de la ville détruite qui commence à être reconstruite pour donner place à la désormais célèbre architecture d'Auguste Perret. On y apprend aussi les conditions de travail des dockers (réelles ou scénarisées ?), en l'occurence, ceux qui étaient dans le coton.

 

Je ne ferai pas d'analyse cinématographique dans cet article. Je pense qu'il existe d'excellents ouvrages spécialisés. Par contre, je voulais partager cette dizaine de captures d'écran extraites du film, édité en DVD chez René Chateau Vidéo.

 

01 quai de la meuse

Quai de la Meuse, avec au premier plan, le Bassin de l'Eure.

On peut aussi deviner la cloche des Dockers.

 

02 BCMO

Tableau du BCMO.

 

03 place Léon Carlier

Place Léon Carlier à l'heure de l'embauche.

 

04 crochet

Le fameux crochet de manutention (ou croc).

 

05 dockers

Une illustration du travail des dockers.

 

06 gare

La gare date de 1932, elle n'a donc pas changé depuis !

 

07 campanile

Par contre, l'ancien campanile de la gare, lui, a été détruit dans les années 60.

 

08 mur écran

Le célèbre mur-écran où sont inscrites les lettres LE HAVRE est tout neuf.

 

09 ISAI

Les ISAI d'Auguste Perret en pleine construction.

 

10 Saint-François

L'église Saint-François, au cœur d'un quartier qui a aussi souffert.

 

Le film se termine par un long panorama où l'on peut voir successivement la future place de l'Hôtel-de-Ville, le Square Saint-Roch et l'avant-port.

 

11 hotel de ville

 

12 square saint-roch

 

13 avant-port

 

Enfin, il est intéressant de noter qu'il existe plusieurs versions de l'affiche du film.

 

Deux ne diffèrent que par l'image modifiée de l'actrice Ginette Leclerc.

affiche1affiche2

 

Deux autres sont différentes.

affiche3

affiche4

Repost 0
Published by Julien - dans Coups de cœur
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 13:14

À partir d'aujourd'hui, et cela jusqu'à dimanche, c'est la Fête du Vélo !

 

Pour cette occasion, je termine un dessin commencé il y a quelques semaines. C'était lorsqu'Adèle comprit la logique du pédalage ;  et que, enfin, elle se lança dans l'aventure cycliste (ce n'est pas un peu pompeux cela ?)

 

page248

Repost 0
Published by Julien - dans Quotidien
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 12:26

Sans vouloir tomber dans le pathos, je voulais rédiger cette petite note sur mon blog. Vous avez pu suivre quelques aventures avec mes poules, vous avez pu constater que mes boutons de liens mettent en scène des poules. Alors je voulais dire quelques mots sur mes poules.

 

Cette nuit, mes deux poules ont été mangées, vraisemblablement par un renard.

 

Tout le monde a bien évidemment déjà été touché par le deuil. Autour de nous, tout comme à l'autre bout de la planète, se jouent de nombreux drames. Mais je ne pensais pas être autant ému par leur simple disparition.

 

Comme dans les films, j'ai entendu de brefs cris aigus qui m'ont réveillé durant la nuit. Comme dans les films, j'ai eu un mauvais pressentiment qui m'a ensuite fait passer une mauvaise nuit. Comme dans les films, c'est avec étonnement, puis horreur que, dès que j'ai pu aller au poulailler, je n'ai découvert que tas de plumes, rousses orangées d'un côté, noires bleutées d'un autre côté. Comme dans les films, je me dis que je rêve, que je vais retourner à ce poulailler, et que ces deux poules étaient cachées derrière une haie mais que maintenant, finie la rigolade, il est tant de manger.

 

Imagerie d'Épinal : le fermier protège ses poules.

 

J'étais responsable de mes poules. Mais, citadin naïf, j'ignorais le danger. La situation est idiote car j'avais conçu, autour du poulailler, un abri intégralement fermé. Un abri que, les premières semaines, je fermais tous les soirs. Puis, par paresse, par ignorance, par crédulité, peu à peu, je ne le fermais plus. Je laissais mes poules en liberté. Jusqu'à que cela leur fut fatal.

 

J'étais responsable de mes poules mais, par ma faute, elles ne sont plus.

 

C'est incroyable comment l'on peut s'attacher à une telle présence, dans un jardin. Alors, on a parlé avec des voisins. Oui, il y a des bois tout près. Oui, même en ville, des renards se promènent. Oui, quelqu'un m'avait un jour appelé car un renard était entré dans ma véranda. Oui, ces autres voisins qui ont poules et oies se font régulièrement attaquer. Oui, j'aimerais aussi avoir des poules mais cela est décourageant.

 

En attendant, la vie continue son cours. Je voulais juste dire ces quelques mots, aujourd'hui, avant de passer à autre chose (pas aujourd'hui, je pense...) J'espère que de nouvelles poules reviendront un jour égayer le jardin. Même si elles ne seront jamais comme ces deux là, nées de la même couvée, élevées dès le départ dans l'optique de nous rejoindre, prêtes à recevoir nos caresses tout comme à nous assaillir lorsqu'on leur apportait à manger. Mais complices jusqu'au bout des plumes.

 

poules

Repost 0
Published by Julien - dans Quotidien
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Julien au quotidien
  • Julien au quotidien
  • : Bienvenue sur le blog Julien au Quotidien. Quelques tranches de vie d'un papa havrais sont illustrées ici. Mon quotidien est plein d'aventures ! Bonne découverte !
  • Contact

Gardez le contact !

bannière facebook

 

bannière twitter2

 

bannière senscritique

 

bannière rss

Mes derniers coups de cœur

Les princesses aussi vont au petit coin

 

asterios polyp

 

cleo

 

 

 

 

À découvrir aussi dans la catégorie Coups de Cœur.

Découvrez aussi l'ensemble de mes critiques sur mon profil sur senscritique.

 

senscritique

Blogs préférés

Ces blogs dont je ne peux pas me passer.

Bonne découverte !


a boire et a mangerbande pas dessinéebouletchapeau peruviencolonoel moutardedeloupydragibforza pedrogallykeklarcenetleslie pleeLocuratololuchiemademoiselle carolinemadymartin vidbergmarygribouillepenelopepierrot yapsans emploisavonsiroutimtimsiatrondheimtu mourras moins betevie de thesarde

 

Faîtes-moi part de vos coups de cœur !

(Illustrateurs, si vous ne voulez pas être ainsi utilisés, faîtes-moi en part aussi !)